La Croatie a terminé la mise à jour des données sur ses zones humides d’importance internationale

La Croatie a terminé la mise à jour des données sur ses zones humides d’importance internationale

20 octobre 2020
Croatie

lonjsko_polje_nature_park.jpg

Lonjsko Polje Nature Park

La Croatie vient de terminer le processus de mise à jour des données relatives à ses cinq zones humides d’importance internationale (Sites Ramsar). Ces sites très divers comprennent, entre autres habitats humides, des lacs côtiers, des deltas intérieurs et des étangs de pisciculture. Les zones humides sont décrites ci-dessous et l’on peut consulter des données complètes sur chacune d’elles ici.

Le dernier site mis à jour, les Étangs de pisciculture de Crna Mlaka (Crna Mlaka Fishponds ; Site Ramsar n° 582), est un complexe d’étangs à carpes et de forêts très important pour la nidification, le nourrissage et le repos de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau. La vaste superficie aquatique des étangs, la végétation des marais et les riches ressources alimentaires sont importantes pour les oiseaux d’eau migrateurs et nidificateurs tels que le fuligule nyroca (Aythya nyroca), présent en effectifs d’importance internationale.

nature_park_kopacki_rit.jpg

Nature Park Kopacki rit

Le Parc naturel Kopacki rit (Nature Park Kopacki rit ; Site Ramsar n° 583) est un delta intérieur situé au confluent du Danube et de la Drava, près de la frontière serbe. Il comprend des lacs, des marais, des prairies humides, des roselières, des forêts riveraines, de nombreux chenaux, des lacs de bras mort et des étangs de pisciculture. Kopacki rit est aussi une source de nourriture et une nurserie importante pour les poissons du Danube car c’est la plus grande frayère de la région centrale et supérieure du Danube.

Le Parc naturel Lonjsko Polje (Lonjsko Polje Nature park ; Site Ramsar n° 584), à la frontière de la Bosnie-Herzégovine, est un complexe de forêts alluviales, prairies humides et pâturages. Les crues régulières et la nappe phréatique élevée offrent les conditions idéales à la riche biodiversité. Les 250 espèces d’oiseaux du parc représente plus des deux tiers des oiseaux de Croatie.

neretva_river_delta.jpg

Numenius arquata, Neretva River Delta

La Neretva est le plus grand fleuve du bassin versant adriatique oriental, et la section finale de son cours s’étend à travers le territoire croate, formant le delta de la Neretva, (Neretva River Delta ; Site Ramsar n° 585) parsemé de vastes roselières, de lacs, de prairies humides, de lagunes, de bancs de sable, d’estrans sableux et de marais salés. Le site est remarquable, dans cette région biogéographique, par sa richesse en espèces. Le delta conserve aussi de nombreux sites historiques et culturels.

Au nord-ouest de la Neretva se trouve le lac Vransko (Vransko Lake ; Site Ramsar n° 2109), la zone humide d’importance internationale la plus récente de la Croatie.  C’est le seul lac naturel d’eau saumâtre du littoral croate et il se caractérise par une salinité et un niveau d’eau très variables, rythmés par l’intrusion d’eau de mer. Ces conditions créent un habitat très particulier qui accueille beaucoup d’oiseaux d’eau menacés comme le fuligule milouin (Aythya ferina), la marouette ponctuée (Porzana porzana) et la marouette de Baillon (Porzana pusilla).