Le Burkina Faso inscrit le Barrage de Samandéni

Le Burkina Faso inscrit le Barrage de Samandéni

28 octobre 2020
Burkina Faso

barrage_de_samandeni.jpg

Barrage de Samandéni

Le Burkina Faso vient d’ajouter le Barrage de Samandéni à la Liste des zones humides d’importance internationale. Ce nouveau « Site Ramsar » (n° 2439 sur la Liste) se trouve dans la savane ouest-soudanienne du sud du Burkina Faso et jouit d’un climat plus humide et plus frais que le reste du pays, et l’état moins perturbé de ses formations forestières s’explique par la densité démographique relativement faible de la région.

Le barrage et les zones humides associées fournissent de l’eau pour la production d’électricité, l’agriculture et la consommation humaine. La population, peu nombreuse, joue un rôle essentiel pour le maintien de la biodiversité.

La végétation se compose d’une savane boisée et de forêts ouvertes, accompagnées de forêts-galeries denses et semi-décidues où certains arbres s’élèvent à 40 mètres de hauteur. Le site abrite des espèces d’arbres menacées au plan mondial comme Pterocarpus erinaceus, Afzelia africana et Khaya senegalensis. Il accueille aussi divers mammifères, oiseaux d’eau, poissons et reptiles. On peut y observer des mammifères menacés au plan mondial comme l’hippopotame Hippopotamus amphibius et l’éléphant d’Afrique Loxodonta africana.

La population humaine en augmentation en aval du site, la propagation accrue de maladies liées à l’eau qui touchent les communautés locales, la dispersion des troupeaux d’hippopotames, les effets des changements climatiques et l’absence de consultation des parties prenantes en matière de gestion et de développement sont parmi les menaces les plus pressantes pour les ressources naturelles du site.