Zebedee Njisuh est nommé Conseiller principal pour l’Afrique

Zebedee Njisuh est nommé Conseiller principal pour l’Afrique

31 mars 2020


Zebedee Njisuh, le nouveau Conseiller principal pour l’Afrique assume officiellement ses fonctions au Secrétariat, aujourd’hui, 1er avril 2020.

Avec plus de 19 ans d’expérience dans les domaines des forêts, de la biodiversité, de la gestion des écosystèmes côtiers, de l’élaboration de politiques, de l’application de projets et de la recherche, Zebedee a travaillé avec différents acteurs, notamment des communautés locales, des gouvernements locaux, des institutions régionales (Convention d’Abidjan, ECOWAS, MRU) et des organismes d’aide internationaux comme le PNUD et USAID, en Afrique, en Europe et en Asie du Sud-Est. Il a conçu des solutions axées sur la population à des problèmes d’érosion de la biodiversité des zones humides, de dégradation et d’appauvrissement des habitats, et de changements climatiques. Le travail de Zebedee a conduit au développement de différentes interventions et de plans de gestion pour la conservation, la gestion durable et l’adaptation aux changements climatiques.

Avant de rejoindre la Convention, Zebedee a travaillé comme spécialiste de la résilience côtière et de l’adaptation pour le programme Biodiversité et Changement Climatique en Afrique de l’Ouest (WA BiCC), dans toute l’Afrique de l’Ouest. Il a mené les études exploratoires qui ont conduit USAID Afrique de l’Ouest à financer le programme WA BiCC. Auprès de WA BiCC, Zebedee a contribué à renforcer les processus de Plans d’adaptation nationaux (PAN) de six pays, réalisé plusieurs évaluations de la vulnérabilité aux changements climatiques et interventions sur le terrain qui ont culminé en cadres politiques stratégiques pour encourager la résilience côtière dans toute l’Afrique de l’Ouest. Avant de rejoindre WA BiCC, Zebedee a travaillé avec la ZSL, ProForest, le PNUE-WCMC et Management Systems International (MSI).

Zebedee a un diplôme en gestion des forêts et de l’eau de l’école forestière de Mbalmayo, au Cameroun, une maîtrise en sciences de l’environnement et un master en botanique de l’université de Buea, Cameroun. Il a aussi un autre master de l’université de Manchester, l’université d’Europe centrale, Hongrie, Lund (Suède) et Lesbos, Grèce en gestion et politique des sciences de l’environnement. Il est membre du Groupe de spécialistes des mangroves de l’UICN et a publié différents articles sur la conservation et la gestion durable des mangroves en Afrique occidentale.